Les Farhis

Ajouter un commentaire

Le procureur requiert l'aggravation des peines

Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, a qualifié de « satisfaisants » les résultats ayant sanctionné les travaux de la 4e session du Comité mixte économique algéro-français (Comefa).

Outre des accords sur l'agriculture et l'électricité, les deux parties ont convenu de l'installation de Peugeot dont les premiers véhicules sortiront de l'usine d'Oran, dès 2018.

Cette session du COMEFA, indique le ministre des AE, est satisfaisante à plus d'un titre. « Elle a donné lieu à des discussions intéressantes et des orientations claires », a-t-il ajouté. Il est question, selon les deux partenaires, d'approfondir davantage le partenariat économique entre les deux pays.

A l'issue des travaux de cette session, coprésidée par Messahel et son homologue français, Jean-Yves Le Drian, trois accords de partenariat ont été signés dans le secteur de l'industrie automobile, de l'agriculture et de l'électricité.

Le ministre algérien des AE a souligné que « les trois accords de coopération conclus traduisent la volonté des deux pays de renforcer et de développer le partenariat ». L'objectif pour Alger et Paris est « de donner un caractère privilégié basé sur un certain nombre d'actions concrètes ».

La France étant le premier investisseur hors hydrocarbure en Algérie est présente avec plus de 400 entreprises dans différent secteurs. Cette 4e session du COMEFA a donné lieu à des discussions intéressantes et à des orientations claires pour approfondir davantage le partenariat économique entre les deux pays, estime Messahel.

Il a indiqué que les entretiens entre les deux délégations ont donné lieu à une « évaluation exhaustive » des différents volets de coopération économique. Et que les hommes d'affaires des deux pays sont appelés à identifier de « nouvelles opportunités » de partenariat, d'autant plus, a-t-il dit, qu'il y a « un fort potentiel de coopération non encore exploité ».

Les entretiens entre les deux délégations ont permis « une projection sur les prochaines échéances importantes inscrites à l'agenda bilatéral algéro-français », a savoir la préparation du Comité intergouvernemental de haut niveau (CIHN) qui se tiendra à Paris le 7 décembre prochain sous la présidence des deux Premiers ministres, et la prochaine visite qu'effectuera en Algérie le président français, Emmanuel Macron.

De son côté, Le Drian a qualifié de « très positifs » les travaux de la 4e session du COMEFA, relevant que la coopération économique entre l'Algérie et la France a franchi des « étapes significatives ».

Il a souligné, à ce propos, le rôle de la jeunesse dans le renforcement de cette coopération, ajoutant que les jeunes des deux pays constituent la « force » de cette relation et le « témoin d'une volonté d'agir ensemble pour l'avenir ». Autre thématique débattue lors de ce rendez-vous, la sécurité.

C'es dans ce sens que les représentants des institutions des deux pays en charge de la lutte contre le terrorisme et le crime organisé ont pris part à cette réunion qui permettra, entre autres, d'évaluer les mécanismes de concertation mis en place et d'examiner l'état de la coopération en la matière, ainsi que les moyens à même de renforcer les capacités à faire face ensemble aux menaces sécuritaires multiples.

Catégorie: 

Source: 

http://www.jeune-independant.net/Le-procureur-requiert-l-16526.html

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question consiste à tester si vous êtes ou non un visiteur humain et à éviter les demandes automatisées de spam
Fill in the blank.