Les Farhis

Ajouter un commentaire

Campagne électorale : Les partis mettent les bouchées doubles

Les appels à une participation massive aux locales du 23 novembre se multiplient cette dernière semaine de la campagne électorale, où les candidats s'attèlent à convaincre les citoyens d'aller en force aux urnes.

Le président du parti El Fadjr El-Djadid, Tahar Benbaïbèche, a invité à Oum El-Bouaghi dimanche dernier les citoyens à participer massivement aux élections locales, estimant que « l'abstention signifie choisir le statu quo « .

Il a soutenu, à ce propos, que l'avenir du pays est entre les mains de ses enfants qui doivent se rendre le 23 novembre aux urnes pour voter et exprimer leur voix.

Pour lui, les problèmes du pays « ont dépassé les gouvernements et les partis et seul le peuple peut les affronter, non par l'anarchie, le régionalisme et le clientélisme, mais en choisissant ses représentants légitimes ».

Dans le même sillage, le secrétaire général du parti du Front de libération nationale (FLN), Djamel Ould Abbès, a lancé à Alger un appel à une participation « massive » aux prochaines échéances électorales.

Toujours dans le cadre de la campagne, il a mis l'accent sur le rôle de la femme dans la vie politique du pays, en réaffirmant la conviction du parti quant à sa nécessaire présence au sein des assemblées locales, ainsi que l'importance du rôle primordial qu'elle accomplit à ce niveau de responsabilité.

De même pour le président du mouvement El Islah, Filali Ghouini, qui a appelé, depuis Jijel, les citoyens à être nombreux à se diriger vers les urnes le jour du scrutin, en promettant qu'en cas de victoire « son parti proposera un nouveau modèle d'élus qui rétablira la confiance entre le citoyen et les responsables ».

Même constat pour le président de Tajamoue Amel El Jazaïr (TAJ), Amar Ghoul, qui s'est adressé, de son côté, aux citoyens de la wilaya de Naâma pour les inviter à « aller en masse aux urnes en vue d'élire les candidats les plus intègres et les plus responsables capables de prendre comme il se doit leurs préoccupations ».

Evoquant le programme de son parti, Ghoul a expliqué qu'il propose des priorités allant de pair avec les spécificités de chaque wilaya pour, selon lui, « lutter contre la marginalisation et l'exclusion et assurer l'égalité des chances entre les régions du pays et une répartition économique équitable au profit des communes frontalières et enclavées ». Il a plaidé, en outre, pour de larges prérogatives aux Assemblées populaires communales pour booster l'investissement au niveau local.

Il est question, a-t-il ajouté, de réaliser de nouveaux projets en harmonie avec les spécificités de chacune des zones agricoles, pastorales et touristiques, outre le traitement des problèmes qui freinent le développement local.

Le même appel a été lancé par le président du Parti de la liberté et de la justice (PLJ), Mohamed Saïd, qui a mis l'accent à Guelma sur l'importance d'aller en force aux urnes le jour du scrutin, à même de permettre de faire barrage à toute éventualité de fraude.

Le président du Front national algérien (FNA), Moussa Touati, en déplacement à Laghouat, a souligné quant à lui l'importance de l'ancrage du sens patriotique chez les jeunes. M. Touati a estimé que c'est nécessaire de former des jeunes imbus de valeurs patriotiques pour préserver la stabilité du pays.

Catégorie: 

Source: 

http://www.jeune-independant.net/Campagne-electorale-Les-partis.html

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question consiste à tester si vous êtes ou non un visiteur humain et à éviter les demandes automatisées de spam
Fill in the blank.