Les Farhis

Ajouter un commentaire

La gestion de la menace aérienne non militaire en débat

Comment parer à la menace aérienne non militaire ? C’est la question sur laquelle se sont penchés les représentants des pays membres de l’Initiative des 5+5 Défense, dans un séminaire international qui se tient depuis hier à Alger.
Sous l’intitulé «Les initiatives réglementaires de gestion de la menace aérienne non militaire», le séminaire a permis d’ouvrir le débat sur cette lancinante problématique et d’étudier les voies et moyens de coopération entre les pays membres de l’Initiative 5+5 Défense, à savoir l’Algérie, la Tunisie, le Maroc, la Mauritanie, la Libye, la France, l’Italie, l’Espagne, le Portugal et Malte.

L’objectif escompté de l’organisation de cette rencontre est d’«esquisser une approche visant à réglementer les mesures à prendre à l’égard des menaces aériennes non militaires, basées sur des lois efficientes et flexibles afin de garantir la disponibilité optimale pour une intervention immédiate, efficace et sans entrave lors du traitement des menaces aériennes non  militaires», a précisé un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

Organisée par le commandement de la défense aérienne du territoire (DAT), cette rencontre vise ainsi à créer un cadre réglementaire légal permettant une gestion plus efficace et rapide de la menace aérienne non militaire. Les interventions ont porté sur, notamment, la définition et l’identification des différents types de menaces aériennes non militaires, à savoir en matière de sécurité aérienne dans la zone d’intérêt commun de l’Initiative 5+5 Défense.

Les participants ont également examiné, étudié et analysé les différentes procédures légales et organisationnelles pour traiter ces menaces en temps réel. Cette rencontre, a souligné le MDN, constitue un espace d’échange des expériences entre les différents membres représentant les pays de l’Initiative. Il est attendu que les recommandations, qui seront formulées lors de ce séminaire, contribuent «à activer les mécanismes de la coopération militaire multilatérale au sein de l’Initiative dans le domaine aérien».

Il s’agit essentiellement des mécanismes qui vont dans le sens de l’adoption d’un cadre juridique référentiel pour une intervention efficiente et une gestion optimale des menaces aériennes non militaires. Ce sont aussi, pour le MDN, des mécanismes de nature à «rehausser la performance des forces armées lors de la gestion des opérations d’intervention pour faire face aux menaces aériennes non militaires et atteindre les objectifs nobles tracés par les pays de l’Initiative 5+5 Défense dans ce domaine sensible». L’Initiative 5+5 Défense est un forum de coopération entre les pays riverains de la Méditerranée occidentale.

C’est l’un des formats du Dialogue 5+5, qui a commencé par les Affaires étrangères, avant de toucher progressivement à d’autres thématiques, dont celle de la défense. L’Initiative 5+5 Défense vise, comme l’expliquent les promoteurs de ce forum, à multiplier les activités pratiques d’intérêt commun, favoriser l’échange et le partage de connaissances, faciliter l’interopérabilité des forces armées et à développer des liens de confiance et de compréhension mutuelle entre les pays membres. Il s’agit de l’espace de concertation et de dialogue le plus actif en Méditerranée.

Catégorie: 

Source: 

http://www.elwatan.com/actualite/la-gestion-de-la-menace-aerienne-non-militaire-en-debat-14-11-2017-356632_109.php

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question consiste à tester si vous êtes ou non un visiteur humain et à éviter les demandes automatisées de spam
Fill in the blank.